Vous le savez : Google base déormais son algorithme de recherche sur la lecture des pages web sur mobile. La vitesse de chargement de votre site est devenue un paramètre essentiel. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous connecter au web depuis notre téléphone intelligent et cette tendance est devenue majoritaire, d’où la prise en compte de cette donnée par Google.

Lecture sur mobile : la course à la vitesse de chargement des sites est lancée !

Pour les utilisateurs sur le réseau mobile, se connecter au web avec une connection 4G est relativement rapide. Les pages d’un site internet s’affichent rapidement. En revanche, avec une connexion 3G ce n’est pas la même chose : c’est beaucoup plus lent, voire très lent.

Le réseau mobile en France est plutôt de bonne qualité avec les 4 opérateurs officiels. Toutefois, cela dépend beaucoup des zones géographiques et la 4G n’est pas présente partout. Un internaute ne supportera pas d’attendre trop longtemps l’affichage d’une page web et certains sites seront pénalisés s’ils n’ont pas fait d’efforts pour alléger leurs contenus.

Pour les sites interne,t les conséquences peuvent être importantes dans la mesure où leur position sur Google peut descendre et ainsi diminuer considérablement en visibilité.

Comment faire pour aller plus vite ?

Premier chose à faire : se servir de l’outil Google page speed insight pour tester la page web. Cet outil fournit un rapport détaillé avec une note en pourcentage de 0 à 100%. L’objectif est de dépasser les 80%.

Dans les paramètres pris en compte, il y a :

  • La réponse du serveur ;
  • Le poids des pages déterminé par les elements la constituant ;
  • La taille des images ;
  • La qualité de la programmation avec les pages de scripts.

Ces rapports fournis sont très techniques et il est difficile, voire impossible pour certains de les comprendre. Alors quoi faire quand on n’y comprend rien ?

Astuce n°1 : diminuer le poids des images

La première chose à faire est de minimiser le poids des images. L’affichage des images s’exprime en pixel et, bien souvent, cette résolution dépasse l’espace qu’elle est sensée afficher.

Par exemple, votre image occupe la moitié de la largeur de l’écran. Vous pouvez donc définir sa résolution à 500 pixels de large, ce sera suffisant. L’enregistrement est préférable en jpeg avec un taux de compression qui peut être de 30% à 70%. Une image telle que celle-ci doit avoisinner les 20 ko.

Bien souvent, le poids des image est négligé et il arrive souvent de voir des images de 3000 pixels dans des pages pour un affichage 1/4 d’écran. Le rapport page insight vous permettra d’améliorer les médias qui sont trop volumineux.

Astuce n°2 : installer un plugin qui s’occupe de tout !

La deuxième chose à faire est l’installation d’un plugin de cache qui aura pour mission de réduire les accès au serveur et d’optimiser les pages de scripts. Un exemple avec le plugin wordpress gratuit w3 total cache qui permet de faire tout un tas de réglages sur votre site web.

Si vous avez réalisé correctement ces deux étapes vous devriez atteindre les 80% sur Google page speed insight.

Peut on encore améliorer la note ?

Astuce n°3 : répliquer les contenus sur plusieurs serveurs

Oui il est possible d’aller encore plus loin dans l’optimisation de la vitesse d’un site web. On peut utiliser un CDN (Content Delivery Network), un système permettant de répliquer les contenus sur plusieurs serveurs afin d’interroger le plus proche et ainsi de gagner en temps de chargement.

Ces systèmes sont généralement payants mais il en existe des gratuits. Un des plus connus est Cloudflare, les résultats obtenus avec un tel système sont très appréciables pour un coût abordable.

Que retenir à propos de la vitesse de votre site ?

La visibilité d’un site sur Google est importante, sinon à quoi bon en faire un si personne ne le voit ! Dans cette approche, il est simple de faire des efforts pour se donner un maximum de chances d’être dans les premières places de google. Bien sûr, vous pouvez faire appel à des professionnels pour réaliser ce travail : assurez-vous qu’ils ne négligent pas cette approche pourtant très importante du référencement, tout simplement parcce que ce travail en amont ne se voit pas aux yeux des clients… Soyez exigeants et demandez la lune 😉

Captivés par les questions de SEO ? Alors vous aimerez aussi ces articles : 

👉Faut-il viser la « position zéro » sur Google ?

👉Réaliser un audit SEO de site web