Dans le domaine de la création vidéo, la diversité et la complexité des moyens mis en œuvre lors d’un tournage nécessite une équipe technique qualifiée ayant une bonne vision artistique. Mais un accompagnement humain à toutes les étapes du projet est primordial, de la conception à la réalisation.

La création et la structuration du projet

On peut avoir une idée, une vision de son projet de communication. Mais en pratique, il faut pouvoir coucher sur le papier chaque étape et chaque détail :

  • Quelles images utiliser ?
  • Comment effectuer les transitions entre elles ?
  • Quelle musique choisir ?
  • Comment intégrer la voix off ?
  • Quelles informations faut-il mettre en valeur (mots clés, symboles…) ?

On manque parfois de recul dans notre projet, un œil externe est toujours une aide précieuse lors du processus de création. Cela permet aussi de voir si le message passe comme attendu, qu’il est clair et bien compris.

L’accompagnement au tournage

Le plus souvent, dans le cadre d’un film d’entreprise, ce sont les collaborateurs qui interviennent et ils peuvent ne pas être à l’aise… Ce n’est pas tous les jours qu’on passe devant une caméra !

Pour une personne qui n’en a pas l’habitude, l’étape de tournage peut être un moment stressant. En réalité, il n’y a pas de raison, mais la présence de la caméra, de la lumière et de l’équipe qui le regarde peut donner l’impression d’être seul dans ce moment.

C’est pourquoi il est primordial de savoir accompagner le témoignant en lui expliquant le processus de tournage, en discutant avec lui avant de commencer la prise de vue, en le dirigeant dans ses axes de réponse… Ce qui marche le mieux : créer de la convivialité pour détendre l’atmosphère !

💡 Astuce de tournage : le regard “hors champ”

Regarder directement la caméra peut compliquer les choses. C’est la raison pour laquelle on opte le plus souvent pour le regard “hors champ”, en direction d’une personne qui peut apparaître, ou pas, dans l’image. Cela rend le témoignage plus simple à délivrer puisqu’on s’adresse à une personne et on peut rapidement oublier la caméra qui nous filme. On gagne en fluidité et en aisance, gages d’un résultat plus agréable.

Ce type de regard est très bien adapté au témoignage, un peu comme si la caméra était le témoin d’une discussion. Cependant, lorsque l’on souhaite s’adresser directement aux spectateurs, il conviendra de regarder directement la caméra. Ce type de regard est très peu utilisé au cinéma par exemple.

La voix off

Nous avons parfois recours à l’emploi d’une “voix off” pour apporter un complément d’information ou raconter l’histoire. Il s’agit d’un.e comédien.ne qui est choisi.e en fonction de son timbre de voix pour correspondre à l’univers de la vidéo. Sa diction est toujours unique, tantôt plus journalistique, tantôt plus narrative ou profonde.

Il est important d’assister à l’enregistrement pour diriger cette voix, modifier certaines intonations ou formulations de phrases. Il est tout à fait courant de devoir remanier un peu le texte au profit d’une meilleure fluidité.

La post production

Dernière étape avant la livraison, la post-production est très technique, mais n’en demeure pas moins artistique. On peut agir sur le rythme du film grâce au montage, mais le choix des images est tout aussi primordial.

Là encore, le recul est nécessaire, mais souvent aussi le temps ! Savoir laisser reposer un moment pour y revenir avec un regard frais est souvent gage d’une meilleure qualité. Malheureusement les contraintes de délais ne nous le permettent pas toujours, mais on fait au mieux !

🎥 Vous souhaitez en savoir plus sur le tournage d’un film ?

🎥 Vous avez besoin d’accompagnement pour créer vos vidéos institutionnelles ?

👉 C’est par ici que ça se passe !

(Crédits photos : Unsplash)