Le web design peut-il être écoresponsable ?

9 Mai 2022 | Web et E-commerce

Quand on créé un site web, on ne pense pas toujours à son impact environnemental. Les entreprises qui optent pour la digitalisation de leur communication font un geste pour l’environnement en limitant leur communication papier, c’est déjà important de le souligner.

Mais le webdesign a aussi un impact sur l’environnement ! Comment ça marche ? Comment concilier ambitions écologiques et efficacité d’un site web ? Quelles sont les bonnes pratiques pour créer un site web éco-responsable ? Suivez le guide !

web design éco-responsable

Pourquoi les sites web ont-ils un impact sur l’environnement ?

La création d’un site web est un vrai défi ! L’objectif du webdesign ? Développer le meilleur site possible, à la fois esthétique, pratique, rapide et simple d’utilisation. Ce cahier des charges complexe se traduit par des milliards d’octets de données, stockées dans des data centers pas vraiment réputés pour leurs vertus écologiques.

Si la question de la protection de l’environnement est omniprésente dans le quotidien de nous tous, les webdesigners ne font pas exception. Ils réfléchissent constamment à de nouvelles méthodes et astuces pour limiter le poids des sites qu’ils développent. 

Chez les Cocottes-minute, on tient à garder notre poulailler au frais encore longtemps, alors on étudie le sujet. Peut-on contribuer, à notre petite échelle, à diminuer l’empreinte carbonne du web ? La réponse est OUI ! 

Comment concilier web design et écologie ?

La manière la plus écologique de concevoir les sites web est de réfléchir en amont à son poids : c’est là que se joue l’impact sur ces gouffres énergétiques que sont les data centers. 

La règle d’or : “Less is More”

On vous dit qu’il faut toujours plus de contenu, des articles toujours plus longs, des images toujours plus impactantes, des couleurs toujours plus captivantes… Ce qui n’est pas complètement faux, on vous l’accorde…

Le minimalisme a ses vertus (regardez le succès mondial de la méthode de rangement de Marie Kondo !). Nous pensons qu’il faut être plus minimaliste et centré sur les usages, les besoins, et tendre vers la sobriété de l’information. Pour nous, un webdesign éco-responsable est un miroir d’un comportement respectueux de l’environnement dans notre vie quotidienne, c’est presque une seconde nature !

Concrètement ? 

  • Nous privilégions les équipements de qualité et le recyclage afin d’éviter l’obsolescence programmée
  • Nous sommes attentifs aux questions écologiques dans le choix de nos sous-traitants et partenaires
  • Nous limitons au maximum le stockage de données
  • Nous simplifions au maximum l’utilisation d’applications et outils en ligne

Mais ce n’est pas tout : voici nos bonnes pratiques en détail. 

4 bonnes pratiques simples pour un webdesign éco-responsable

1. Réduire la taille des illustrations

Impossible d’imaginer le web tel qu’il était dans les années 90 : moche et sans photos ! Aujourd’hui, publier des images légères sans perdre en qualité, c’est tout à fait possible. Les photos à 1 million de pixels, c’est fini. N’hésitez pas à redimensionner chaque image avant de l’insérer sur votre site. 

👉Le format idéal pour une illustration ? 800 x 600 px en format .jpeg (on vous en dit plus dans notre article sur le paramétrage des illustrations).

2. Limiter le poids des vidéos

C’est sûrement le média qui pèse le plus lourd… mais qui pourrait s’en passer à l’heure actuelle ? Capter l’attention d’un internaute avec une vidéo, ça fonctionne. L’astuce consiste à optimiser une vidéo afin de réduire son poids au maximum. 

👉 Le truc auquel on ne pense pas toujours ? Vérifier la taille de la fenêtre et adaptez la résolution en conséquence.

 

web design éco responsable

3. Utiliser moins de polices d’écriture

C’est du bon sens : à la fois bénéfique pour l’environnement et pour nos yeux ! Inutile de multiplier les typographies dans votre site, cela peut nuire au confort de lecture et peser lourd au final. Faites d’une pierre deux coups : limitez la consommation de données tout en évitant de piquer les yeux des lecteurs.

👉 Le nombre de polices d’écriture conseillé ? 2 maximum, avec le moins de variantes possibles (gras, italique).

4. Opter pour un hébergeur écolo

Le choix de l’hébergement de votre site a également son importance. Il existe des entreprises spécialisées qui utilisent uniquement des énergies “vertes” pour faire fonctionner et refroidir leurs data centers. De même, le choix d’une société basée près de chez vous nécessite beaucoup moins d’énergie pour acheminer vos données.

👉 Nous avons choisi de travailler avec O2Switch, basé à Clermont-Ferrand avec ses data centers situés dans un rayon de quelques centaines de kilomètres seulement.

Le webdesign éco-responsable en est à ses débuts et nous restons à l’écoute des évolutions en la matière, pour mieux les mettre à profit pour la création de votre site web.

L’éco-conception de votre site est une priorité pour vous ? Alors n’hésitez plus !

Crédit photos : Unsplash